Le Barbier de Séville par Moshe Leiser, Patrice Caurier - Critiques - Ôlyrix